Les Éditions Discovery

 

Journal du Yoga • Collection | Sri Aurobindo | Les Éditions Discovery | Discovery Publisher
Les Éditions Discovery est un éditeur multimédia dont la mission est d'inspirer et de soutenir la transformation personnelle, la croissance spirituelle et l'éveil.
Les Éditions Discovery, édition, médias, livres, livre de poche, ebooks, kindle, ibooks, applications mobiles, google play, vitrine, biographie, voyage, spiritualité, histoire, roman, transformation personnelle, croissance spirituelle, éveil, auteur, enseignant spirituel, penseur , guérisseur, visionnaire, artiste
22049
post-template-default,single,single-post,postid-22049,single-format-standard,bridge-core-1.0.5,,qode-page-loading-effect-enabled,side_area_uncovered_from_content,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 
Sri Aurobindo

Journal du Yoga

Collection

Journal du Yoga

Le Journal du Yoga contient les notes de Sri Aurobindo sur sa sadhana (discipline spirituelle), entre 1909 et 1927. Ce journal est véritablement son « carnet de laboratoire ». Chaque jour, et chaque heure parfois, Sri Aurobindo note ses expériences, patiemment, rigoureusement, dans le moindre détail ; il recoupe, vérifie, confirme, analyse, rassemble, et synthétise. C’est la rigueur de la méthode scientifique moderne appliquée aux domaines de l’Esprit plus scrupuleusement, même, qu’un savant ne vérifie sa théorie ou sa méthode sur le plan physique.

Mais les domaines concernés n’ont rien à voir avec ceux de la science des hommes : Sri Aurobindo explore l’Esprit, l’Être, l’Âme, mais aussi la Conscience du corps, la matière. Il explore de l’intérieur, trace un chemin dans des régions inexplorées, formidables et splendides, sombres ou hostiles, marque les bornes, jette des ponts, pose les repères. Ici et là, enfouis dans des annotations quotidiennes, des perles, des diamants parsèment le texte.

Ce programme, qu’il décrira plut tard comme « un principe, ou plutôt une force-semence à laquelle je me suis tenu, et de plus en plus… qui me conduisit à travers les labyrinthes d’un développement yoguique incalculable, soumis à nulle règle, modèle, dogme ou shastra, là où, et à ce que, je suis maintenant et vers ce qui sera plus tard », culmine en décembre 1926 avec la réalisation des « Sept Soleils du Supramental », la découverte du « huitième Soleil de Vérité caché au sein de la Terre », puis du « Supramental suprême » en 1926-27.

C’est à cette époque que Sri Aurobindo, déjà très reclus, se retire complètement ; ce sera la création officielle de l’Ashram de Pondichéry sous la direction de la Mère, dorénavant pour « la manifestation supramentale sur la Terre ».

La rédaction du Journal du Yoga cesse dans les mois qui suivent.

Certainement, bien des points resteront mystérieux au lecteur, mais grâce à ce témoignage de première main qu’est le Journal du Yoga, il pourra mesurer la grandeur d’une entreprise qui n’a sans doute pas son pareil dans toute l’histoire spirituelle de l’humanité.

  • Le premier tome du Journal du Yoga contient, entre autres, une introduction aux Sapta Chatusthaya ainsi que les notes de Sri Aurobindo prises entre 1909 et début 1914.
  • Le deuxième tome du Journal du Yoga contient les notes de Sri Aurobindo prises entre le 12 mars et le 31 décembre 1914.
  • Les tomes 3 et 4 du Journal du Yoga couvrent la période du 1er janvier 1915 au 31 octobre 1927.
  • Le glossaire contient la plupart des mots du Journal du Yoga en d’autres langues que le français (surtout des mots sanscrits) et quelques mots ou expressions en français qui ont un sens particulier dans ce livre. « Il n’est pas possible d’écrire sur le Yoga sans utiliser les termes sanscrits », explique Sri Aurobindo. Dans un chapitre de La Synthèse des Yogas traitant de « l’existence supérieure, ou existence suprême, vers laquelle tend notre évolution », il remarque que « pour répondre à cette question, il faut étudier une certaine catégorie d’expériences suprêmes et de conceptions inusitées qu’il est difficile de représenter avec exactitude dans n’importe quelle autre langue que l’ancien sanscrit, qui seul les a systématisées jusqu’à un certain point ». C’est le devabhasha, le langage des dieux, en usage au cours du Satyayuga – le langage des hommes d’aujourd’hui est « en grande partie figé et presque artificiel, pas exactement fossilisé, mais un organisme qui a cessé son développement, en voie de fossilisation ».

CONTRIBUTEURS

Oeuvre éditée en collaboration avec les Éditions Aurobhāshā, avec l’aimable autorisation du Sri Aurobindo Ashram Trust.
Traducteur : Marc Desplanque
Relecteurs : Christine Devin, Brigitte Maury, Jean-Luc Rose, Lili Achram Desplanque

Le Journal du Yoga contient les notes de Sri Aurobindo sur sa discipline spirituelle. Chaq...

Le deuxième tome du Journal du Yoga contient les notes de Sri Aurobindo prises entre le 1...

Les tomes 3 et 4 du Journal du Yoga de Sri Aurobindo couvrent la période du 1er janvier 1...

Les tomes 3 et 4 du Journal du Yoga de Sri Aurobindo couvrent la période du 1er janvier 1...

Le glossaire du Journal du Yoga contient la plupart des mots en d'autres langues que le fr...

avatar
3000
  Subscribe  
Me notifier des